Les sciences cognitives sont un ensemble de disciplines scientifiques consacrées à l’étude des mécanismes notamment neurobiologiques relatifs à la cognition, c’est-à-dire à ce qui touche à la pensée humaine, aux émotions, à l’intelligence, à la perception, au langage, etc. Le domaine des sciences cognitives est un champ interdisciplinaire, dans le sens où il fait appel à plusieurs disciplines, à l’instar de la physiologie, de l’intelligence artificielle, de la neurologie et de la linguistique.

Les sciences cognitives au service de l’éducation ?

Les sciences cognitives se donnent entre autres pour tâche de fournir au éducateurs et aux enseignants des méthodologies et des stratégies d’enseignement basées sur les découvertes scientifiques, sur la rétention mémorielle, l’apprentissage et le langage. Les objectifs étant :

  • De renseigner les enseignants sur le fonctionnement du cerveau de l’élève et d’attirer l’attention sur la déficience pédagogique qui peut nuire à l’apprentissage des apprenants.
  • De fournir des méthodes pédagogiques adaptées aux caractéristiques cérébrales de sorte à permettre à tous les apprenants d’être plus performants. Car tous ont, par exemple, des styles d’apprentissage différents, ce qui devrait favoriser l’éclectisme pédagogique.
  • De mieux s’approprier les découvertes des sciences cognitives et de renseigner les apprenants sur leurs modalités d’apprentissage.
  • De faire comprendre aux élèves les capacités transcendantes de la mémoire pour un apprentissage durable, efficace et rapide.
  • De mieux exploiter les outils numériques et les mettre au service de l’apprentissage et de l’enseignement.

Quelques sous-disciplines des sciences cognitives

Les sciences cognitives, étant un champ vaste, englobent plusieurs disciplines connexes . Parmi les principales, on peut citer :

  • L’ergonomie cognitive : visant à étudier les systèmes et processus cérébraux entre les utilisateurs et leurs produits, lors de certaines circonstances, afin d’optimiser le confort, le rendement et l’efficacité.
  • Le psychologie cognitive : basées sur des études comportementales afin de représenter les structures mentales et rendre compte des procédés dont les connaissances sont acquises. Elle s’intéresse de près aux mystères de la mémoire, de l’attention, de la perception, de la résolution des problèmes, etc.

Bac ès sciences cognitives :

Proposé notamment par l’Université de Montréal en psychologie, ce baccalauréat spécialisé en sciences cognitives a pour finalité la compréhension des systèmes cérébraux intrinsèques aux facultés et aux fonctions mentales telles que la perception, la mémoire, le langage, etc. via l’étude de l’imagerie cérébrale, pour ne citer que celle-ci.

Les étudiants ayant choisi cette spécialité étudieront les méthodes et techniques afin de comprendre le système nerveux et neuronal pour répondre à une myriade de questions, restées en suspens dans tous les domaines confondus, sur le fonctionnement complexe du cerveau.

L’université dispose d’une clinique dédiée à la psychologie permettant ainsi aux étudiants une meilleure formation professionnelle.

Toujours d'autres articles :